Juste Monster.
Juste Michael. Juste pour s'amuser.

They are the new stars of two of the most significant chapters of Ducati history. Both push hard on track, and when they do it together it’s twice the fun.

Michael, bienvenue sur Ducati Redline Magazine, nous étions impatients de vous voir ici ! On dirait que c'était le coup de foudre entre vous et le nouveau Monster. Qu'est-ce qui vous a le plus frappé sur cette moto ?

M- C'est vrai, j'aime vraiment cette moto ! Ce qui m'a le plus frappé, c'est sans aucun doute son look général. En la voyant de loin dans le garage, je pouvais déjà apprécier ses lignes sportives. Puis, lorsque je me suis approché et que j'ai pu distinguer tous les détails, la Monster a révélé toute sa personnalité. Je suis peut-être plus jeune que la moto, mais je sais exactement ce qu'elle représente pour les fans de Ducati et les motards en général. Avoir la chance d'avoir un aperçu, dans mon environnement préféré, le garage d'un circuit, était vraiment excitant. Sans parler d'avoir la chance de la tester sur piste !

Racontez-nous tout ! Quelles ont été vos sensations en la pilotant sur circuit ?

M- Les sensations ont été pour le moins surprenantes ! Ma dernière sortie en Superbike ne datait pas d'hier, et ce n'est pas que je n'ai pas remarqué de différences bien sûr, mais je ne m'attendais vraiment pas à ce genre de performances. La Monster m'a frappé non seulement par son esthétique, mais aussi par ses performances. Bien qu'il s'agisse d'un vélo de route, il m'a permis de pousser et de rouler vite. Le moteur offre une pleine puissance tout en restant facile à gérer. La boîte de vitesses est très précise, le passage des rapports est net. Et puis il y a le nouveau cadre, dans le style de celui de la Panigale V4. La moto est légère et agile mais vous donne une sensation de réelle stabilité, même au freinage. C'est une moto vraiment amusante et je la recommande à tous ceux qui veulent passer du temps sur la piste, que ce soit pour s'amuser ou pour se tester et essayer d'aller un peu plus loin.

La légèreté
est essentielle

Rien n'est superflu sur le Monster. Toute la moto est conçue pour mettre en valeur la personnalité de son pilote. Quel genre de pilote êtes-vous sur piste ?

M- J'aime piloter de manière fluide et précise. Je n'aime pas les secousses et je préfère la fluidité, c'est exactement ce que j'ai trouvé sur le Monster. Je me suis senti à l'aise dès que je suis monté sur le vélo. Il est compact et la position de conduite est confortable et facile. C'est aussi parfait quand on veut pousser. Les poignets ne se fatiguent pas, on peut même être très incisif dans les changements de direction.

Et quand vous êtes dans le garage ? Comment vous décririez-vous ?

M- Je suis un motard très passionné. Je suis peut-être parfois un peu trop mon instinct, mais au fil des ans, j'ai travaillé pour faire de ce trait de caractère une de mes forces. Dans notre travail, il arrive que les choses ne se passent pas comme prévu. Dans ces moments-là, je peux être agité, c'est normal, mais j'essaie toujours de rester positif afin de bien comprendre les problèmes et de les résoudre avec l'équipe.

C'est une question d'instinct et de mentalité.

Quelle est votre force, la chose en laquelle vous avez confiance lorsque les choses se compliquent ?

M- Je pense que la force d'un coureur doit toujours être sa tête. C'est ce qui vous permet de faire la différence. Si vous n'essayez pas continuellement de vous améliorer à cet égard, il est difficile, voire impossible, de participer à un championnat comme le Superbike, où vous vous mesurez à de vrais champions. Mais il n'est pas facile d'entraîner sa tête. Vous devez travailler dur, tout le temps. Et essayer d'apprendre autant que possible de chaque course que vous faites. En particulier de celles qui se passent mal.

Donc, dans ce cas, la saison dernière ne peut pas être particulièrement utile pour vous.

M- Oui, c'est vrai, la saison 2020 a dépassé les attentes. Mais seulement jusqu'à un certain point. Le sentiment que j'ai eu avec l'équipe et la Panigale V4 R était formidable dès les premiers essais. J'ai immédiatement su que je pouvais bien faire, car lorsque vous vous sentez à l'aise sur la moto, il est plus probable que vous obteniez de bons résultats.

Comme une personne sur la voie

Le nouveau Monster est un pur plaisir. Les fans de Ducati espèrent avoir beaucoup de plaisir avec vous et Scott Redding lors du prochain championnat Superbike. Avez-vous un message pour eux ?

M- Je l'espère aussi ! Je suis né Ducatista, et rouler avec ces couleurs est un rêve devenu réalité pour moi. Néanmoins, je considère mon arrivée dans l'équipe Ducati comme un point de départ, pas une destination. Tout ce que je demande, c'est que les fans nous soutiennent tout au long de l'année, comme seuls les Ducatistes savent le faire. Même dans une situation comme celle que nous connaissons actuellement, nous, les pilotes, sommes toujours capables de ressentir la passion des fans et il est donc important qu'ils soient là. Donc, mon message pour eux est de croire en nous, aussi parce que je suis sûr que nous pouvons faire bien cette année. Je ne dirai pas à quel point, car je ne suis pas quelqu'un qui aime parler de ses objectifs. Je préfère les atteindre.

Redline
Couverture

Une sélection du contenu le plus exclusif du dernier Redline Magazine.

New Monster
and Monster +

La nouvelle Ducati Monster est un pur plaisir de conduite, une sensation de contrôle absolu. La naked sportive pour tous, avec laquelle vous pouvez commencer et évoluer, en vous améliorant à chaque sortie jusqu'à atteindre des performances étonnantes.

En savoir plus
En savoir plus

Subscribe to the Ducati newsletter

By entering your email address you will always be up to date with the latest Ducati news and promotions.

At any time you can complete your registration and create your profile on MyDucati section to receive personalised communications and access all features. 

You consent to the processing
Enter a valid email address