Ducati People

Episode 5
Alessio Bertallot

Entretien avec Alessio Bertallot, juillet 2019

Alessio Bertallot (prononcé " Bertallò " en piémontais) n'est pas le fondateur d'un style, il est le style lui-même en matière de musique en Italie. Dee-Jay, musicien, auteur, animateur radio au ton inimitable, Bertallot a toujours été une source et un connecteur de nouvelles tendances : du premier rap chanté sur la scène du Sanremo à l'introduction de concepts comme la cross-médialité et le storytelling - ses marques de fabrique - dans une profusion de formats pour la radio et la télévision, dédiés à la musique.

Ducatista pur et dur, il est particulièrement passionné par les modèles XDiavel et Multistrada, dont il est tombé amoureux dès les premiers rpms (et ce n'est pas un hasard s'il y a une différence d'une seule lettre entre les rpms du moteur et les bpms utilisés pour mesurer le rythme de la musique et des battements de cœur !) Amoureux des sons et des atmosphères, ce qu'il aime dans les motos Ducati, ce n'est pas seulement leur technologie et leur design, mais leur "voix", le rugissement de leurs moteurs, la sensation de les conduire. Aujourd'hui, Alessio est également le curateur de nos playlists sur Spotify, et bien sûr, comment pourrait-il en être autrement ?

Nous l'avons rencontré dans son studio de la Casa Bertallot, le loft milanais où il vit et d'où il diffuse sa web radio homonyme, un éditeur de podcasts qui diffuse de la musique 24 heures sur 24. La console est plongée dans des lumières colorées et douces, entourée de centaines de disques vinyles et de CD : un lieu où l'intime devient public, un atelier d'idées pour la diffusion de la musique, la maison d'un DJ 4.0.

Alessio, dites-nous comment vous en êtes venu à gérer le compte Spotify de Ducati et comment vous choisissez ses titres.

L'objectif de ma recherche est d'explorer des mondes alternatifs, de proposer une musique nouvelle et stylée. Je gère plusieurs playlists pour Ducati, chacune avec ses propres caractéristiques : Sophistication contient des titres plus alternatifs, Performance est dédiée à la pop la plus "intelligente", tandis que Ducati Music recueille le meilleur de ce qui est nouveau, même de musiciens inconnus, qui sortiront sur le long terme. Et puis il y a ma playlist personnelle, Casa Bertallot Revelations, qui s'ajoute aux autres. Ce que Ducati et moi avons en commun, c'est la recherche d'un style outsider, quelque chose qui a un caractère distinctif et qui se démarque. Je n'aime pas la musique standard ni les motos standard : Je suis conquis par les motos qui ont une forte personnalité et auxquelles je dois m'adapter.

Comment est née votre passion pour Ducati ?

Je me suis passionné pour Ducati parce que Ducati a inventé la XDiavel, qui a un style et une façon de vous faire vivre la route qui sont différents de tout ce que j'avais ressenti auparavant. Avec la XDiavel, Ducati a osé aller à l'encontre des règles du marché, en mélangeant un cruiser avec une moto sportive. Ce n'est pas seulement une question de puissance, mais de conscience de ce qui se passe dans le monde. C'est la même qualité que je recherche chez les musiciens : la capacité d'être des artistes courageux. 

À quoi le mot "style" vous fait-il penser, en particulier pour les motos ?

Le style est un équilibre entre des éléments. Savoir assembler des caractéristiques apparemment contrastées et les faire fonctionner correctement dans une nouvelle forme.

Si nous disons Crossover, qu'est-ce qui vous vient à l'esprit ?

Un Crossover est une méthode qu'une personne talentueuse utilise pour inventer quelque chose de nouveau en utilisant des éléments qui existent déjà. Tout vient d'un Crossover : en musique, vous pouvez composer des combinaisons infinies pour explorer de nouveaux territoires. Mais c'est également vrai dans le design des motos, comme dans le cas de la Multistrada ou des motos Hypermotard et Scrambler, qui sont nées d'univers mélangés. Il y a des fonctions primaires qu'il faut respecter, le reste est de la créativité. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : dans cette optique, la loi de conservation de la masse de Lavoisier s'applique parfaitement à la créativité.

Concevoir une moto est donc un acte à la fois créatif et technique ?

Concevoir une moto, c'est comme créer une œuvre musicale : il y a la culture, la technologie, le soin, l'artisanat, l'innovation, l'exploration. Parce que les motos - surtout les Ducati - sont un produit de l'ingéniosité italienne qui transmet beaucoup plus d'émotions que les autres. Derrière le prodige que vous êtes en train de piloter, il y a de nombreuses nuits blanches de personnes qui y ont versé leur engagement et leur sueur. C'est le même processus que celui suivi par les musiciens pour réaliser un disque et il mérite donc le respect.

Qu'est-ce qui rend les motos Ducati uniques ?

Les motos Ducati allient puissance et élégance, ce qui constitue un mélange très fort. Je suis attiré par leur fiabilité, leur design, leur "voix" inimitable. Vous pouvez sentir la vibration du moteur à l'intérieur de vous. La XDiavel, par exemple, a une courbe de couple aussi constante qu'un métronome, parfaite. A tel point que j'envisage de faire un DJ set avec un micro à côté de l'échappement..... Je commencerai par le rythme du moteur au ralenti, puis je mixerai en fonction de ces bpms. Mieux... à partir de ces bpms. 

Quel type de motard êtes-vous ?

J'aime un style de conduite détendu. Je sais que je peux obtenir plus de performances si je le veux, mais j'aime entendre le moteur avec un son grave, donc à bas régime. J'aime la sensation d'un voyage d'exploration, ce qui ne signifie pas seulement explorer l'extérieur. Si vous appréciez le voyage, vous entrez dans une autre dimension, plus à l'intérieur de vous-même, en dehors de la vie quotidienne. Il y a presque un élément métaphysique dans la conduite d'une moto... comme écouter et faire de la musique.

Vous êtes donc un Ducatista avec une approche originale, presque philosophique. Qu'est-ce que votre façon de faire de la musique a en commun avec la conduite d'une moto ?

Le flux : un point de magie, d'équilibre physique et intérieur. Le musicien maintient un rythme ; le motocycliste équilibre un élément physique dynamique dans le temps et l'espace. C'est le flux qui vous permet de parcourir 1 000 km au bon rythme, comme lorsque vous êtes en console et que vous devez faire danser 1 000 personnes pendant deux heures. 

Alors, quelle est la bonne moto pour vous ?

Pour être honnête, il ne sert à rien de se demander quelle est la moto qui vous convient. C'est la moto qui décide si vous êtes fait pour elle, et non l'inverse... Vous devez vous demander quelle expérience vous recherchez et la laisser vous choisir. Aujourd'hui, je roule sur une Multistrada, un mélange de puissance et de fluidité.

Voulez-vous partager une anecdote de votre vie de motard ?

Une de mes meilleures expériences a été un voyage avec la XDiavel en Sardaigne, en Gallura, la région la plus exotique de l'île, à travers le maquis méditerranéen, les montagnes, le granit naturellement taillé en formes surréalistes et les vues sur la mer émeraude. J'y suis allé pour jouer des disques au festival de jazz de Berchidda. J'ai attaché le sac de disques sur le siège du passager et j'ai roulé de l'archipel jusqu'au bout de la Gallura, en traversant les montagnes et les grottes de liège..... À ce moment-là, j'avais tout avec moi : l'exploration d'un environnement nouveau et extraordinaire, ma moto, ma musique. Quelque chose de très proche de l'idée de liberté et de passion.

Y a-t-il un autre voyage que vous aimeriez faire maintenant, avec votre nouvelle Multistrada ?

J'aimerais l'emmener à Fuerteventura, une île sauvage, extrême, radicale, où je vais pour faire de la planche à voile. Elle est assez grande pour vous permettre de l'aérer et de profiter d'un voyage spectaculaire, avec des routes près de la mer qui se terminent brusquement et qui repartent ensuite... Les épingles à cheveux serpentent jusqu'aux volcans ; on a l'impression d'être sur Mars. J'aimerais aussi aller en Nouvelle-Zélande, de la pure sauvagerie. Mais à vrai dire, même à Milan, où je vis, j'aime la conduire partout, et c'est toujours un voyage agréable.

Subscribe to the Ducati newsletter

By entering your email address you will always be up to date with the latest Ducati news and promotions.

At any time you can complete your registration and create your profile on MyDucati section to receive personalised communications and access all features. 

Enter a valid email address