Michele Pirro

 Né à San Giovanni Rotondo (Italie) le 5 juillet 1986, Michele Pirro est l'un des coureurs les plus expérimentés du paddock, ayant participé - avec de bons résultats - à pratiquement toutes les catégories de courses. L'Italien, qui est prêt à entamer sa septième saison chez Ducati en tant que pilote-testeur du Test Team, est devenu champion d'Europe 125 GP en 2004 et a remporté six titres italiens. Il a remporté le titre national en Superstock en 2007 et 2008, en Supersport en 2009 et en Superbike en 2015, 2017 et 2018 (avec Ducati).

Ses débuts sur la scène mondiale remontent à 2003, alors qu'il avait un wild-card dans la catégorie 125cc. L'année suivante, il a de nouveau couru en Italie en wild card et au GP de Valence en remplacement de Marco Simoncelli, blessé. Il a participé au championnat à plein temps en 2005 et 2006, puis est passé à des vélos de série. 

En 2007, Pirro fait ses débuts en Superstock 1000, participant à la Coupe FIM et au championnat national (CIV), où il remporte le titre italien deux années de suite. En 2009, il a couru en Mondial Supersport et a terminé la saison à la douzième place, avec une sixième place à Portimao comme meilleur résultat. Avec la même moto, en revanche, il a été sacré champion d'Italie. En 2010, il a de nouveau participé à World Supersport et à la course Moto2 en Aragon. En 2011, Pirro a rejoint le Fiamme Oro, la section sportive de la police italienne, pour participer à toute la saison Moto2. Il a terminé troisième en Grande-Bretagne tandis qu'à Valence, il s'est emparé de la pole position et de la victoire avec la plaque n°58 à la mémoire du regretté Marco Simoncelli. 

 En 2012, Pirro est passé en MotoGP pour courir en CRT et, grâce à de bons résultats, il a rejoint Ducati en 2013 comme pilote d'essai pour le développement du nouveau GP13. Il a participé à trois courses en tant que wild-card alors que dans sept autres, il a remplacé Ben Spies blessé au sein de l'équipe Pramac Racing Team. L'année suivante, il a poursuivi son activité de test avec de nombreux essais sur la Ducati MotoGP, tout en participant à la dernière manche du Championnat du Monde Superbike en remplacement de Carlos Checa sur la Ducati 1199.

En 2014, Pirro a poursuivi son travail de développement vital et a été appelé pour remplacer Cal Crutchlow blessé dans l'équipe d'usine du GP d'Argentine. Il a participé à cinq autres courses en tant que wild-card, marquant 18 points et terminant l'année dix-neuvième au classement général. La saison 2015 l'a vu de nouveau avec Ducati, avec trois courses en MotoGP en wild card, et deux en Superbike à la place de Davide Giugliano sur le Panigale R. Il a marqué des points dans presque toutes les courses auxquelles il a participé, terminant 21ème aux deux championnats. De plus, Michele a participé au CIV sur un Barni Racing Panigale R, dominant la catégorie Superbike et remportant le championnat haut la main.

La saison 2016 l'a vu participer à neuf GP : deux en wild-card sur la moto d'usine et deux à la place de Iannone au sein du team Ducati. Il a remplacé Danilo Petrucci en trois courses avec le Pramac Racing Team, et Loris Baz deux autres avec Avintia Ducati, gagnant 36 points au Championnat du Monde et terminant 19ème au général. En 2017, il a participé à trois courses en tant que wild-card sur la troisième moto d'usine, marquant 25 points. Il a également réitéré son succès en Superbike CIV, menant son Panigale R à la victoire dans 11 des 12 courses. En 2018, malgré une brève interruption de course suite à une chute au Mugello, Pirro a participé à trois courses MotoGP, conservant son meilleur résultat pour la fin avec une brillante quatrième place à Valence. Avec huit victoires, il a également remporté son troisième titre CIV Superbike.

Michele Pirro's social media profiles
Profile Facebook
Caractéristiques techniques Instagram
Profile Twitter