Gran Sport 125 Marianna

La Ducati Gran Sport "Marianna" a été la première moto équipée d'un moteur monocylindre à engrenage conique.

Depuis son apparition en 1955, Ducati Gran Sport a capturé l'imagination des fans du monde entier. Aujourd'hui encore, cette moto reste un objet emblématique pour les amateurs de motocyclisme du monde entier. 

Sa gloire est impressionnante, mais elle ne suffit pas à expliquer la renommée dont jouit encore ce modèle. La Marianna pourrait être décrite comme le manifeste esthétique des motos de course. Loin d'être un simple produit esthétique, elle se distingue par un mélange rare et pur de forme et de fonction. 

La véritable histoire de Ducati en matière de course a commencé en 1955. 

Tout ce qui a précédé n'était qu'un prélude. 

Dans les années 50, l'Europe était secouée par un engouement irrésistible, la passion pour la course de moto avec les courses et les événements "Gran Fondo", "Milano-Taranto" et "Motogiro" gagnant le cœur d'innombrables fans et pilotes. C'est précisément dans cet environnement que le président de Ducati de l'époque, M. Montano, a engagé un jeune ingénieur appelé Fabio Taglioni.

Animé par une passion sans limite pour la course et la mécanique, Taglioni a immédiatement essayé de changer le rythme de la production de Ducati. 

Sa mission était de produire des motos capables de gagner des courses tout en étant adaptées à une production à l'échelle industrielle. Taglioni décida de développer une moto équipée d'un moteur de 100cc à arbre à cames unique et à engrenage conique. 

Cette combinaison (à laquelle Taglioni est resté fidèle pendant la majeure partie de sa carrière) était considérée comme complexe et coûteuse. 

Mais Taglioni se voit offrir une chance et le résultat est la Gran Sport 100, alias la "Marianna". 

Dès le début, la Gran Sport s'est avérée être unique en son genre. Elle a prouvé sa valeur en remportant sa première course et en dominant régulièrement les épreuves d'endurance. Mais le plus grand exploit de cette moto a probablement été de prouver qu'il était possible de fabriquer des motos d'une cylindrée allant jusqu'à 350 cm3 à une échelle industrielle. 

La Marianna incarnait la nouvelle philosophie de Ducati : fabriquer des motos qui pouvaient gagner des courses. 

La Marianna était extraordinaire sur les circuits et a permis aux pilotes de franchir la ligne d'arrivée dans le monde entier depuis le début des années 60. Elle a remporté d'innombrables courses, notamment deux éditions du "Milano-Taranto" et trois éditions du "Motogiro", cette dernière fournissant un incroyable fait amusant : six Gran Sport ont terminé aux six premières places. 

Le développement de ce modèle pour les compétitions de course est tout aussi intéressant. 

En 1956, le moteur temporaire à double arbre à cames est remplacé par un moteur Desmodromique à triple arbre à cames, l'un des exemples les plus brillants de la conception très personnelle de Taglioni sur les motos de course. 

Malgré l'apparente complexité de la structure à trois arbres à cames, les concepteurs parviennent à se débarrasser des ressorts, permettant à la Ducati 125 Gran Premio d'atteindre facilement 12 500 tr/min. 

Cylindrée

98 cc

Puissance maximale

9 cv à 9 000 tr/min

Vitesse maximale

115 Km/h

Poids à sec

80 kg

Inscrivez-vous à la newsletter

Saisissez votre courriel et vous serez toujours informé sur les nouveautés et les promotions Ducati.

Vous pouvez à tout moment compléter votre inscription et créer votre profil sur Ducati.com pour recevoir des communications personnalisées et accéder à toutes les fonctionnalités.

Vous consentez à la politique de confidentialité
Saisissez un courriel valide